Risque minier et cavité souterraines

Risque minier : de nombreuses concessions minières ont été octroyées au cours des siècles. Il en résulte la présence de nombreuses cavités souterraines artificielles plus ou moins profondes présentant des risques d’effondrement.

risque minierNotre savoir-faire

  • Assistance à la maîtrise d’ouvrage
  • Mission de maîtrise d’œuvre conception et réalisation de travaux de comblement
  • Gestion des édifices minier, activité post- mines, comblement de cavités
  • Etablissement de cartes d’aléas
  • Modélisation géologique 3D Geomodeler
  • Dimensionnement des ouvrages de confortement (forages d’injection, forages de reconnaissance, barrages de fond)
  • Instrumentation de sites
  • Sécurisation de grottes à des fins d’ouverture au public

 

Comment se produisent les mouvements de terrain dans les mines et quel est le risque minier ?

A l’arrêt de l’exploitation des mines souterraines, et en dépit des travaux de mise en sécurité, il peut se produire, à l’aplomb de certaines mines, trois catégories de mouvements résiduels de terrains.

  • Les effondrements localisés. Ils résultent de l’éboulement de cavités proches de la surface se traduisant par la création d’un entonnoir de faible surface.
  • Les effondrements généralisés. Ils se produisent quand les terrains cèdent brutalement sans signes précurseurs.
  • Les affaissements. Ils se produisent généralement lorsque les travaux sont à plus grande profondeur.

Pour tous ces phénomènes, les dommages peuvent être importants et affecter les bâtiments, la voirie ainsi que les réseaux notamment de gaz et d’eau. Selon leur nature, les anciennes exploitations minières peuvent générer d’autres risques : pollution de l’eau, inondation par remontée des eaux en zones affaissées, explosions gazeuses (grisou), émissions de gaz asphyxiants, toxiques ou de radioactivité (uranium ou radon).